Meilleurs vœux pour 2019

Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron vous souhaite une très bonne année 2019.

Nous espérons pour chacun beaucoup de satisfactions personnelles et familiales, et pour notre collectivité des progrès significatifs vers un plus grand partage et la résolution des grands défis de nos sociétés, la justice sociale et la sauvegarde de notre maison commune, la planète.

Changement au conseil municipal

Par une lettre du 29 Juillet, notre tête de liste Patrick Moquay a décidé de démissionner du conseil municipal de Saint-Pierre D’Oléron et du conseil communautaire de l’île d’Oléron. Il avait été amené en septembre 2014  à accepter un poste d’enseignant à l’école nationale supérieure  de paysage de Versailles.  Ces activités professionnelles le tiennent la plupart du temps éloigné de l’île d’Oléron, ce qui  a fini par rendre délicat l’exercice de son mandat d’élu.

Extrait de sa lettre : « Ayant pris des responsabilités au sein de mon établissement d’affectation, et y ayant impulsé des projets qui me tiennent également à cœur, mais tendent à m’accaparer de manière croissante, je considère qu’il ne me sera plus possible d’assumer correctement en parallèle mes fonctions d’élu local. »

Les élus et l’association Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron lui souhaitent un plein épanouissement dans ses activités professionnelles.Cette démission est l’occasion pour nous d’accueillir  Dominique Luneau au sein des élus de notre liste.  Patron du canot de la Société nationale de sauvetage en mer, il n’est pas un inconnu de la vie politique locale puisqu’il n’est autre que l’ancien adjoint au port de La Cotinière sous la précédente  mandature. Nous lui souhaitons bienvenue au sein du conseil municipal. A l’approche du démarrage du gros chantier de l’extension du port, nous nous félicitons de compter dans nos rangs une personnalité de terrain dont l’expérience et l’opinion compteront. En tout état de cause, les élus d’Ensemble pour Saint-Pierre restent mobilisés et engagés auprès de leurs électeurs et des administrés en général et ce jusqu’aux prochaines élections municipales.

A propos du Port…

Vous avez été un certain nombre à nous interpeller suite à la parution d’un article dans un journal local consacré aux critiques émises par des professionnels sur l’extension du port de La Cotinière.

Pour rappel historique, en 1978, l’État a concédé la gestion du port à la commune de Saint-Pierre pour 30 ans. En 1983, le département de la Charente Maritime s’est vu transférer la gestion et par la suite, il est devenu propriétaire de l’ensemble des installations portuaires de La Cotinière.

Au début du mandat précédent, trois enjeux se posaient à la commune : le renouvellement de la concession portuaire (qui s’arrêtait fin 2008) ; l’obtention de l’agrément sanitaire européen pour la criée ; le lancement de l’extension du port et de la construction de la nouvelle criée. Sur ces trois enjeux les objectifs ont été atteints. La concession a été prolongée jusqu’à fin 2018, l’agrément sanitaire a été obtenu en 2010 et le projet d’extension du port a été approuvé par le conseil départemental la même année.

Début 2013, le conseil départemental a décidé le lancement d’un partenariat public privé pour cette extension. A l’époque, notre municipalité était déjà très réticente quant à ce montage juridique et financier. Pour autant, nous ne souhaitions pas bloquer ce grand projet fédérateur, jugé indispensable au développement du port. Attitude dont nous n’avons jamais varié, le nouveau maire nous assurant que les acteurs du port étaient étroitement associés au projet « dans une démarche coopérative ». Lors du conseil municipal du 6 septembre 2016, devant Mme Rabelle et M. Parent conseillers départementaux venus nous présenter le schéma de restructuration du port, je réitérais cependant mes craintes :« j’invite le conseil départemental à s’entourer de tous les conseils juridiques possibles car les groupes privés ne sont pas des philanthropes et eux disposent d’armada de juristes pour rédiger des contrats ».

Les reproches récemment exprimés par des professionnels laissent penser que l’entreprise en charge de la conception et de la réalisation du nouveau port privilégie ses intérêts à la juste prise en compte des besoins des pêcheurs et mareyeurs. Nous regrettons que l’ensemble des professionnels n’aient pas été autant associés et écoutés que ce qui nous avait été dit. Nous espérons que les aménagements incriminés seront revus, afin que la communauté portuaire puisse disposer d’un outils pleinement adapté, à la satisfaction de tous.

 

Patrick Moquay