Tout ça pour ça !

Nos collègues élus communautaires de l’île d’Oléron ont dans leur grande majorité souhaité la sortie du pays Marennes-Oléron (rebaptisé au fil de divers changements législatifs « pôle d’équilibre territorial rural »)… L’île d’Oléron pouvait très bien se débrouiller seule, elle n’avait rien à gagner à collaborer avec nos voisins du continent, elle n’avait pas la même identité… Que n’avons nous entendu à l’occasion de ces débats ! La presse titrait : « Le divorce est scellé ».

Quelques mois après, il faut se rendre à l’évidence. De nombreuses obligations juridiques obligent la communauté de communes à collaborer avec ses voisins, en l’occurrence le bassin de Marennes. Et le pays, même renommé, va donc perdurer, en conservant ses compétences les plus importantes : le schéma de cohérence territoriale, le système d’information géographique mutualisé au profit des communes, l’observatoire statistique…

Cet aboutissement était plus que prévisible : il suffisait de se référer aux textes réglementaires pour voir qu’une structure commune serait exigée, au moins pour l’élaboration et le suivi du SCOT… Il a fallu que le Préfet nous rappelle à nos obligations… N’aurait-on pas pu s’épargner ce débat houleux ? Il a créé une ambiance délétère, où se sont exprimés des sentiments peu glorieux, et a fait naître des tensions entre partenaires finalement obligés de continuer ensemble.

Meilleurs vœux pour 2019

Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron vous souhaite une très bonne année 2019.

Nous espérons pour chacun beaucoup de satisfactions personnelles et familiales, et pour notre collectivité des progrès significatifs vers un plus grand partage et la résolution des grands défis de nos sociétés, la justice sociale et la sauvegarde de notre maison commune, la planète.

Changement au conseil municipal

Par une lettre du 29 Juillet, notre tête de liste Patrick Moquay a décidé de démissionner du conseil municipal de Saint-Pierre D’Oléron et du conseil communautaire de l’île d’Oléron. Il avait été amené en septembre 2014  à accepter un poste d’enseignant à l’école nationale supérieure  de paysage de Versailles.  Ces activités professionnelles le tiennent la plupart du temps éloigné de l’île d’Oléron, ce qui  a fini par rendre délicat l’exercice de son mandat d’élu.

Extrait de sa lettre : « Ayant pris des responsabilités au sein de mon établissement d’affectation, et y ayant impulsé des projets qui me tiennent également à cœur, mais tendent à m’accaparer de manière croissante, je considère qu’il ne me sera plus possible d’assumer correctement en parallèle mes fonctions d’élu local. »

Les élus et l’association Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron lui souhaitent un plein épanouissement dans ses activités professionnelles.Cette démission est l’occasion pour nous d’accueillir  Dominique Luneau au sein des élus de notre liste.  Patron du canot de la Société nationale de sauvetage en mer, il n’est pas un inconnu de la vie politique locale puisqu’il n’est autre que l’ancien adjoint au port de La Cotinière sous la précédente  mandature. Nous lui souhaitons bienvenue au sein du conseil municipal. A l’approche du démarrage du gros chantier de l’extension du port, nous nous félicitons de compter dans nos rangs une personnalité de terrain dont l’expérience et l’opinion compteront. En tout état de cause, les élus d’Ensemble pour Saint-Pierre restent mobilisés et engagés auprès de leurs électeurs et des administrés en général et ce jusqu’aux prochaines élections municipales.