Texte de la Lanterne n° 135

Dans chaque commune de plus de 3500 habitants a lieu en conseil municipal un débat d’orientation budgétaire (DOB), qui précède le vote du budget communal. Ce moment privilégié de présentation des choix politiques de la majorité, à destination des élus et de la population, joue un rôle majeur en terme de démocratie locale.

Sur Saint-Pierre, il semblerait que le maire n’ait pas la même conception du rôle primordial du conseil municipal… Dans une frénésie de communication tout azimut, en fin d’année et au début du mois de janvier, il oublie que le préambule de l’exercice budgétaire n’a pas encore eu lieu ni à l’échelon communal, ni à l’échelon intercommunal.

Ainsi, on peut lire dans la presse et l’entendre égrener lors des cérémonies de vœux l’inventaire des dépenses (sommes à l’appui) de l’année 2016 pour la commune de Saint-Pierre comme pour sa vice-présidence à la communauté de communes de l’île d’Oléron.

En ce qui concerne notre commune, la note de synthèse du DOB, lors du conseil municipal du 2 février, aura mis en évidence à nouveau la bonne gestion sous l’ancienne mandature : réduction de la dette ; maîtrise des dépenses couplée à une amélioration des services rendus à la population ; hausse des recettes ; engagement dans une politique de développement durable reconnue et reprise sur certains points par la majorité actuelle… Pour le reste, tout semble « réchauffé ».

A quoi peut-il servir de débattre puisque tout a été entériné, annoncé, diffusé, comme si le vote avait déjà eu lieu ? « Les règles ont changé », nous avait-on dit en début de mandature. En effet, nous avions pu noter : une diminution du nombre de conseillers municipaux membres de chaque commission thématique ; une obligation de poser ses questions par écrit et à l’avance pour chaque conseil municipal ; des décisions du bureau municipal (réunion des adjoints et du maire) dorénavant tenues secrètes ; puis, une diminution du nombre des conseils municipaux et des commissions municipales dans l’année ; une nouveauté, les conventions engageant la commune ne passent plus en commission…

Le conseil municipal n’est désormais plus qu’une chambre d’enregistrement des décisions du maire !

La vie démocratique ne se résume pas à un simple exercice de communication. Elle demande un investissement soutenu en terme d’échange entre les différents partis. Dommage que le maire de Saint-Pierre, qui se destinait pourtant à un autre mandat électoral, ne l’ait pas compris !

Liste Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron