Lettre Ouverte, par Michel Rivault

Maison blanche

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR SUEUR (pour mémoire)

Par Michel Rivault, président de Nouvel Élan Oléronais.

 

Monsieur Sueur vous titrez un de vos tract « Les finances, une autre vérité : »

Non monsieur Sueur, il n’y a pas « une autre vérité », il y a la vérité et tout ce qui n’est pas la vérité est un mensonge.

Quand on compare les recettes et les dépenses sur deux périodes (2002-2007 et 2008-2013) sans tenir compte ni de l’inflation (à en moyenne 2% par an, ce qui fait environ 23 % sur la période) ni de l’augmentation de la population (environ 10 % sur la période), cela s’appelle de la manipulation.

Lorsqu’on compare la masse salariale sur les mêmes périodes sans tenir compte des effets encore une fois de l’inflation et des phénomènes d’ancienneté et de promotions et des 5 embauches de fin 2007, cela s’appelle de la manipulation.

La vérité c’est que le nombre d’employés était de 158 en 2008, il est aujourd’hui de 157 et avec du service en plus.

Les impôts auraient augmenté de 51 % en 6 ans. Diantre ! La vérité, et chacun pourra le vérifier, c’est que si les impôts décidés par la commune ont effectivement augmenté de 6,4 % en 2008, de 3 % en 2009, de 3 % en 2010, ils n’ont pas augmenté depuis 3 ans.

D’après vous, les contentieux auxquels la commune est confrontée seraient dus à la gestion de Monsieur Moquay. Là encore, curieuse conception de la vérité !

Un de ces contentieux ne trouve-t-il pas sa source dans la vente du terrain de l’ancien vélodrome à la Cojiprom ? Ce terrain a été vendu le 21 décembre 2007 avec un certificat d’urbanisme qui a été rendu caduc du fait de l’annulation par le tribunal administratif, le 6 décembre 2007, de votre Plan Local d’Urbanisme. N’est ce pas votre municipalité, Monsieur Sueur, qui a vendu ce terrain dans ces conditions ?

N’est ce pas cette même municipalité qui a signé le protocole d’accord avec le Pédal Club en novembre 2006 ? Protocole qui obligeait la commune à construire un vélodrome dont le budget initial était de 2 400 000 €, pour lequel n’y avait pas le premier euro et dont la date de mise à disposition prévue était (non ne riez pas) le 2ème semestre …2007 !

Vous nous dites que 2 millions d’Euros issus de la vente du terrain avaient été placés pour financer le vélodrome. C’est vrai ! Ce que vous ne dites pas c’est que le montant des travaux engagés par votre municipalité au 31 décembre 2007 était de 6 189 134,04 € et que les recettes prévues pour les financer étaient de 4 163 778 ,98 €. La nouvelle municipalité n’a donc pas eu d’autre choix que d’utiliser ces 2 millions pour payer vos factures, sachant qu’il lui était impossible d’emprunter, la dette à cette date s’élevant à plus de 11 millions d’euros. Elle n’a donc pas pu construire le nouveau vélodrome, ce qui a permis au Pédal Club d’obtenir du tribunal des pénalités de retard à hauteur de 500 € par jour.

Pour l’affaire de la Claircière, n’est ce pas vous qui avez accordé un permis de lotir dans une zone naturelle située dans l’aire de captage de la source d’eau potable de l’Aubier et rendue inconstructible par l’annulation du PLU déjà citée?

Lors de la campagne de 2008 vous vantiez, entre autres, votre participation dans deux réalisations : le marché couvert et la médiathèque, pourquoi n’en parlez-vous plus ? Alors parlons en !

D’un coût de 1 700 000 €, entièrement empruntés, et malgré une durée d’amortissement du bâtiment portée à 45 ans par Monsieur Moquay, le budget du marché couvert demeure et demeurera déficitaire de 80 000 euros par an ponctionnés sur les finances communales et donc sur nos impôts. Et qui plus est, la commune continue encore à rembourser le prêt qui a servi à financer l’ancien marché, aujourd’hui démoli.

Quant à la médiathèque, entièrement réalisée sous votre mandat, toutes les factures ont du être payées par la municipalité actuelle et aucun budget de fonctionnement (mobilier, livres, dvd ….) n’était prévu.

Bravo ! Quels exemples de saine gestion !

On comprend bien que, dans votre ambition frénétique à vouloir vous asseoir dans le fauteuil de maire de Saint Pierre, vous vouliez à tout prix vous exonérer de votre responsabilité dans la situation catastrophique dans laquelle vous avez laissé les finances de la commune en 2008.

Cela ne vous autorise pas à pratiquer la manipulation des chiffres, le mensonge et l’insulte. Vous aurez du mal à vous faire passer pour un bon gestionnaire. Votre passé parle pour vous. Vous avez déjà démontré de quoi vous étiez capable…

Pour Nouvel Élan Oléronais,
Michel Rivault, président.

– Tous les chiffres et toutes les dates cités sont extraits de documents officiels.

ensemble_mouettes

 

RETOUR HAUT DE PAGE