Réunion de travail

Le 23 janvier, les élus de la liste Ensemble pour St Pierre d’Oléron se sont réunis pour préparer le conseil municipal du 24 janvier

Moments privilégiés qui permettent de discuter des délibérations à l’ordre du jour d’échanger sur tous les sujets d’actualité.

Lettre ouverte à M. Christophe Sueur

Monsieur le maire,

Nos administrés ont pu dernièrement se plonger dans la lecture de notre bulletin municipal La Lanterne, numéro 137 du troisième trimestre 2016.

A la lecture de l’éditorial, écrit par vos soins, nous avons été nombreux à être surpris par la teneur de vos propos. Dans le deuxième paragraphe, vous revenez sur les événements qui ont frappé notre pays cet été. Notre propos n’est pas, bien entendu, de minimiser ces actes. Vous évoquez deux tragédies : « La France a […] été touchée par un attentat d’une violence froide sans précédent, suivi d’un autre encore plus grave touchant au sein même d’une église le fondamental de la religion chrétienne en égorgeant un prêtre. ». Par le biais de cette phrase, vous effectuez un classement dans l’horreur en comparant ces deux événements. Vous comprendrez bien que ce simple parallèle est extrêmement choquant.

De plus, le bulletin municipal est-il le meilleur endroit pour évoquer « les fondamentaux de l’église chrétienne » ? Il existe des bulletins paroissiaux qui sont, sans doute, plus appropriés pour cela. Nous tenons, donc, à rappeler le principe de devoir de réserve et de neutralité des élus, définis par l’article 1er de la Constitution et par la loi du 9 décembre 1905. Ceux-ci imposent le respect de toutes les croyances, garantissent le libre exercice des cultes, mais n’en reconnaissent aucun en particulier.
A noter, que l’Association des maires de France (AMF) indique, en la personne de son président François Baroin, que « les élus, et tout particulièrement les maires et leurs adjoints, se doivent d’adopter une attitude personnelle neutre et laïque dans l’exercice de leurs fonctions » et de préciser que « la participation à des cérémonies religieuses, en tant qu’élu, devra se faire dans le strict respect de la neutralité républicaine, c’est-à-dire sans manifestation de sa propre croyance ou non-croyance », tout en conseillant aux élus d’adopter des « formes de respect ». Nous nous employons à appliquer ces principes.
Enfin, ces réflexions valent pour la chronique du « clin d’œil de Charles » ; nous ne nous étendrons pas d’avantage dans l’analyse de cette prose, nous en laissons le soin à d’autres.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le maire, l’assurance de notre considération distinguée.

Pour la liste Ensemble pour Saint-Pierre d’Oléron
Patrick MOQUAY